L'EDUCATION

Intégration scolaire ou éducation spéciale ?

La loi reconnaît à tous les enfants handicapés le droit à une éducation scolaire, quelles que soient la nature ou la gravité de leur handicap.
L'intégration individuelle dans une classe ordinaire doit être recherchée prioritairement. Qu'elle soit réalisée à temps plein ou à temps partiel, elle passe par une adaptation des conditions d'accueil dans le cadre d'un projet individualisé permettant de prendre en compte les besoins éducatifs particulier à chaque élève handicapé.

En complément de la scolarité, l'intervention d'une équipe spécialisée (C.A.M.S.P., SESSAD, C.M.P.P., C.M.P) (voir plus loin les définitions) est souvent souhaitable. L'intervention des professionnels du secteur libéral est également possible.


Mais, lorsque les exigences d'une telle intégration individuelle sont trop contraignantes pour l'enfant ou quand un établissement scolaire se trouve dans l'incapacité avérée de mettre en place ce projet individuel, l'élève peut être admis dans une classe d'intégration scolaire (CLIS) à l'école primaire, ou dans une unité pédagogique d'intégration (UPI) qui accueille en collège de petits groupes d'adolescents handicapés mentaux ainsi que ceux atteints de déficiences sensorielles ou motrices et de maladies invalidantes et de troubles importants des fonctions cognitives.


Dans tous les cas où la situation de l'enfant ou de l'adolescent exige un suivi plus adapté, c'est l'orientation vers un établissement médico-social (I.M.E) qui permet de lui offrir une prise en charge scolaire, éducative et thérapeutique équilibrée.
Une telle décision ne peut être prise que par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) à partir d'une évaluation très précise de ses besoins. Lorsqu'il semble qu'un enfant ou un adolescent nécessite des soins particuliers (troubles de la santé, troubles psychiques) tout en ayant la possibilité de suivre une scolarisation en milieu ordinaire, il sera suivi par un hôpital de jour.


On s'efforce, chaque fois que c'est possible, de trouver des formules souples, mixtes et évolutives qui permettent de concilier au mieux la scolarité et les soins. Dans tous les cas, l'objectif est de favoriser l'autonomie de l'enfant handicapé et de préparer son insertion dans la société.

 


  
 
 
 

Bonnes adresses
Soins spécialisés
M.D.P.H
Spécial Yvelines